IRIE ITES

3 big singjays ‘pon a riddim by Zenzile!
Irie Ites Records, 2006

Résumé des épisodes précédents:

En 2003, le sound system manceau Irie Ites sort « Link’ Up » (chroniqué ici en son temps), un premier album qui compile leurs diverses collaborations avec des pointures internationales et hexagonales. Parmi les convives, le chanteur jamaïquain Lorenzo ou le Guyanais Ras Mc Bean (qui ont tous deux fait du chemin depuis) ainsi que les légendaires producteurs grands-bretons Mafia & Fluxy ou encore nos Miniman et Zenzile… Si « Link’ Up » est un bon album dans l’ensemble, un morceau sort toutefois largement du lot : le superbe « Wa Dem A Go Do » de Ras Mc Bean sur le riddim de Zenzile.

Quelques mois plus tard, ce titre sera d’ailleurs repris sur « 3 big singers ‘pon a riddim by Zenzile ! », un 10’’ où deux autres chanteurs sont aussi appelés à poser sur la version zenzilienne. Outre Ras Mc Bean qu’on retrouve avec plaisir sur la face A dans un imposant discomix, Lorenzo et Chezidek se partagent la face B avec respectivement « Babylon Will Haffi Run Away » et surtout le somptueux « No Frighten Me » que vous avez pu redécouvrir sur CD dans la compile « Bass Culture : a Zenzile Mix ». 

2006 : on ne change pas une équipe qui gagne ! Irie Ites ressort le massive riddim des Angevins (avec des variantes de mix tout de même) et invite la crème des chanteurs nu-roots d’aujourd’hui. Ce « 3 big singjays ‘pon a riddim by Zenzile ! » accueille cette fois les trois Jamaïquains Turbulence, Lutan Fyah et Spectacular. Ce dernier s’était notamment illustré de fort belle manière à trois reprises sur la réédition de luxe du « Aux armes, etc. » de Gainsbourg. Il se charge ici de chauffer le dancehall avec un « More Herb » nonchalant et efficace. Turbulence a préféré, de son côté, une langueur plus mystique (mais peut-être aussi plus clichée) pour son « Shall Over Come », tandis que Lutan Fyah signe sans nul doute le tube du disque avec un entêtant « Smug Alert » digne des meilleurs Sizzla ou Capleton. 

Il ne faudrait peut-être pas non plus qu’Irie Ites nous refasse le coup une 3ème fois avec la même version, mais ces deux 10’’, outre leurs évidentes qualités musicales, ont déjà le grand mérite de prouver à tous que Zenzile a le riddim dans le sang, qu’il soit roots ou avant-gardiste comme sur leurs albums. Alors, comme ils disent là-bas, nuff nuff respect !

www.irieites.net

Kalcha


Link'up
Irie Ites Records, 2003

Originaire d'Angers, Irie Ites est un sound system composé de deux DJ (U Natty et Jericho) et deux chanteurs (Barakuda et Elimane), spécialisé dans le reggae/dancehall d'inspiration jamaïcaine. Après trois ans d'existence et pas moins de 300 dates à son actif, ce collectif a décidé de passer à la production en sortant son premier album en juin 2003, épaulé par des collaborations extérieures diverses: les chanteurs Lorenzo (Jamaïque), Ras Mc Bean (Guyana), Keefaz (Le Mans), les producteurs Mafia et Fluxy (Londres, où a été enregistré l'album), and last but not least, quelques activistes de la scène dub hexagonale: Zenzile, Miniman et Judi K (qui évolue avec le sound system depuis sa création). Voilà qui justifie amplement que l'on évoque cet album, "Link'up" de son nom, dans les pages de Dubzone. Quatre titres 100% dub complètent en effet les 11 titres reggae de l'album, parmi lesquels on retiendra sans l'ombre d'une hésitation l'exceptionnel "Wa Dem a Go Do", chanté par Ras Mc Bean sur une version d'un Zenzile au sommet de son art: quelques accords d'orgue, sur lequel se greffent en toute sobriété basse, batterie et guitare, dessinent un riddim simple en apparence mais d'une puissance incomparable. Ras Mc Bea y pose sa voix dans un style authentiquement rasta en parfaite harmonie avec l'instrumentation, et cerise sur le gâteau, gratifie le morceau d'un refrain d'anthologie. Un titre d'exception, du genre de ceux qu'on fait tourner en boucle et qui mérite à lui seul l'achat de l'album. Dans un tout autre registre, impossible de ne pas citer "Yu Dun Know", hip hop délirant et enragé sur une version agressive au possible de Judi K. Pour le reste, nul doute que les amateurs de reggae y trouveront largement leur compte, car la production témoigne d'un professionnalisme incontestable, qui fait de ce "Link'up" un album qui n'a pas à rougir des plus belles productions jamaïcaines.  

2D.


Site web:
http://www.irieites.net
Contact:
baccarj@hotmail.com  

(Organisateurs de concerts, n'hésitez pas à les solliciter, ils se produisent dans toute la France)

 

 

 

RETOUR A L'INDEX DES GROUPES  ///  RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL